Connect with us

Dossier Santé

Quelle est la pire douleur physique au monde ?

Émilie
Mis à jour le 5 avril 2019 à 13:17

La douleur est certainement l’expérience la plus redoutable que peut vivre un être vivant. C’est un procédé corporel sensoriel et émotionnel des plus cruels. Selon certains chercheurs, la transmission de la douleur se ferait par un « stimulus nociceptif » qui serait transmis par le système nerveux. Selon eux, la douleur est plus que nécessaire pour alerter notre conscience de l’état de santé de notre corps afin de pouvoir le protéger.

Pire douleur

Pire douleur


Comment répondre à la question « quelle est la pire douleur physique au monde ? »

Cependant, la douleur étant diverse, de par son niveau de profondeur, ou de par la résonance désagréable qu’elle peut transmettre à la personne qui en est atteinte, il serait presque impossible de répondre unanimement et de façon absolue à la question « quelle est la pire douleur physique au monde ? ». La nature même de la sensation étant différente d’un individu à un autre, cela complique fortement la possibilité de pouvoir donner une seule et même réponse. Peut-on vraiment comparer la douleur d’un coup de poing avec celui d’un coup de couteau ? D’autant que, pour ce qui est des fortes et longues sensations de douleurs, beaucoup de personnes les vivent de façon quotidienne et intensive sans plus jamais se plaindre.

C’est certainement, d’après certains rapports médicaux, l’algie vasculaire de la face beaucoup plus connue sous le nom de « céphalées suicidaires » qui serait en tête des douleurs les plus violentes à supporter. Le professeur en neurologie Peter Goadsby aurait affirmé dans certains de ses rapports, concernant certains de ses patients souffrant d’AVF, que la dénomination de cette douleur en « céphalées suicidaires » serait du fait du supplice enduré qui pousse les patients à supplier d’en finir. Elle dépasserait de loin celle de l’amputation sans anesthésie. Les personnes ayant subi ses douleurs comparent le ressenti « à un pic à glace brûlant qui serait enfoncé de façon répétée au travers de l’œil et du cerveau ».

Peut-on vraiment classer les douleurs de la plus forte à la moins forte ?

Pour classer certaines douleurs sur une échelle de sensation basée de la plus forte à la moins sévère, certaines études, comme celles effectuées au niveau de l’université McGill au Canada, ont dénoncé le syndrome douloureux régional complexe (SDRC) comme étant la douleur la plus insupportable. Ce syndrome survient après le dysfonctionnement d’un nerf ayant subi un dommage. Il apparaît que la douleur provoque de fortes crises pouvant s’échelonner sur plusieurs mois. La médecine hélas, jusqu’à présent, ne propose encore aucun traitement pour s’en défaire.

Comment nommer les douleurs consenties ?

Même s’il s’avère que les douleurs sont attestées par les scientifiques, il existe cependant depuis la nuit des temps certains rites initiatiques où il est demandé d’apprendre à résister à certaines douleurs. Parmi les pires rites connus se trouve être le rite amazonien à base de piqûre de Paraponera. Ces piqûres sont chargées d’un venin neurotoxique engendrant des sensations de brûlures intenses. Cela irradie le membre touché et contracte les muscles pendant plusieurs heures, atteignant parfois la paralysie. La plupart des femmes dans le monde témoigne que la douleur de leur premier accouchement a été pour elle une des expériences douloureuses des plus insupportables. Mais sachant d’avance que l’on ne peut accoucher sans douleur, comment classer les douleurs consenties ? Même question pour les rites douloureux.

Cliquer pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Copyright © 2015-2018 Noli.fr